• Accueil
  • > Archives pour décembre 2012

Notre équipe vous présente ses voeux les meilleurs pour 2013

Posté par cfdt sncf-montpellier le 31 décembre 2012

*  *  *  *  *  *  *

L ‘équipe CFDT Languedoc Roussillon vous présente ses voeux les meilleurs pour cette nouvelle année et souhaite

la bienvenue aux nouveaux adhérents !

*  *  *  *  *  *  *

Etoiles


Le dernier Congrès de l’Union Fédérale des Cheminots et Activités Connexes CFDT a eu lieu au mois de décembre et a mis en place, par voie démocratique,  les membres du Bureau National : ainsi,  c’est une équipe dynamique et riche d’horizons divers qui sera menée par Didier AUBERT, le désormais remplaçant d’Arnaud MORVAN, à la tête de la CFDT Cheminots. Les secrétaires adjoints se nomment Rémi AUFRERE, Linda CHICKI et Philippe BEAUMONT, la trésorière, Mireille BLONDEL.

A noter : A la CFDT, l’égalité professionnelle n’est pas qu’un affichage !

*  *  *  *  *  *  *

 

Nous  félicitons l’ensemble des  membres du Bureau National pour leur élection.

Un article de LA VIE DU RAIL consacré à ce sujet est à lire ci après.

Etoiles

 

Le 5 février 2013, se tiendront les élections du Conseil d’Administration, il est important

que nous soyons tous présents à ce rendez vous :

… votez CFDT!  Faites voter CFDT !

Notre équipe vous présente ses voeux les meilleurs pour 2013 dans ACCUEIL x_votez

*  *  *  *  *  *  *

Avec Pascal Lanzillotti, tête de liste pour notre OS au Conseil d’administration, la CFDT pourra clairement « Agir Autrement »

comme son slogan de campagne l’exprime si bien.

Plus que jamais, nous comptons sur vous, au quotidien, pour continuer de relayer les infos de la CFDT, votre organisation syndicale.

La CFDT est représentative au niveau national certes mais comme le dit notre nouveau Secrétaire Général,

la CFDT n’est pas à sa vraie place à la SNCF, il faut la remettre à son niveau, 15% à court terme puis au delà de 20%.

C’est là le gage d’un dialogue constructif et riche avec la Direction de l’entreprise, à tout niveau.

*  *  *

Pour nous, au niveau régional, notre objectif est également clair : obtenir la représentativité lors des prochaines élections professionnelles.

 

C’est grâce à cette représentativité et par les engagements de la CFDT que, nous pourrons, par exemple,

obtenir les chèques restaurants, promis par l’UNSA… mais jamais mis en place depuis…

La CFDT sur le Languedoc Roussillon doit elle aussi prendre sa place afin de peser d’un poids le plus important possible

sur les décisions qui vont nous impacter à tous, au quotidien. 

Et cela, nous  pourrons le réaliser grâce à vous aussi, lorsque vous relayez les infos de la CFDT !

Vous aussi, faites vous entendre!

*  *  *  *  *  *  *

 Très bonne année 2013,  à vous ainsi qu’à vos proches !

*  *  *

fichier pdf article vie du rail

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

C’est le père Noël

Posté par cfdt sncf-montpellier le 20 décembre 2012

 

Joyeux Noël ! dans CER Amiens noel-HD-1024x1024

Publié dans HUMOUR BD | Pas de Commentaire »

LES ECHOS DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Posté par cfdt sncf-montpellier le 19 décembre 2012

Le 5 février 2013, VOTEZ CFDT pour vous représenter au Conseil d Administration !

Ci après les infos du dernier CA

 

-         Charges fiscales
-         Convention TER Limousin
-         Elections CA   
-         La future réforme du système ferroviaire
-         Le foyer de PRG : place à du neuf en … fin 2015

 

fichier pdf Echos CA nov 2012

 

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

FLORANGE LE POINT

Posté par cfdt sncf-montpellier le 14 décembre 2012

« Nous nous battons pour une sidérurgie propre et d’avenir à Florange et en Europe »
CFDT le 13 décembre 2012

FLORANGE LE POINT dans ACCUEIL 1768441_3_818f_devant-le-site-arcelormittal-de-florange-apres_5ba83761258ab0fc9c929983793ae4be

 

 

Dominique Gillier, secrétaire général de la fédération générale des Mines et de la Métallurgie (FGMM-CFDT) fait le point sur la situation du site ArcelorMittal de Florange.
Où en est-on dans le conflit de Florange ?
L’accord conclu entre le gouvernement fin novembre et ArcelorMittal prévoit plusieurs dispositions telles que la mise en veille des hauts fourneaux de Florange, l’engagement qu’il n’y aura pas de licenciement mais un accord social avec des mesures d’âge, de mobilité interne, des actions de revitalisation du territoire, des investissements pour maintenir la filière froide et le financement d’études complémentaires portant sur la faisabilité d’Ulcos, le procédé de captage et d’enfouissement du CO2 produit par les hauts fourneaux. Le tout sera placé sous la surveillance d’une commission de suivi voulue par la CFDT et dans laquelle siègera Edouard Martin, le délégué syndical CFDT, aux côtés de M. Marzorati, nommé par le gouvernement.
Qu’en pense la CFDT ?
Le gouvernement a eu une gestion erratique de ce dossier laissant entendre, dans un premier temps, qu’une nationalisation, temporaire, avec un repreneur était possible puis dans un deuxième temps concluant un accord avec Mittal. Cela a suscité beaucoup de déconvenues et de désillusions chez les salariés de Florange qui se battent depuis dix-huit mois. Sur l’accord lui-même, il y a des éléments positifs. Ils sont de deux ordres. Sur le plan industriel, l’accord offre des garanties à cinq ans sur la filière froide, y compris sur la partie emballage de Florange qui était la plus menacée, et des investissements supérieurs de 45 % à ce qui était prévu. ArcelorMittal s’engage aussi sur la pérennité de l’ensemble des sites français. C’est rare en temps de crise ! Sur le plan social, il y a des engagements qui ne devraient laisser personne sur le carreau. Il faut très vite préciser où iront les investissements et entrer dans la négociation sur le volet social avec la commission de suivi.
Et les points négatifs ?
Le gros point noir, c’est l’avenir des hauts fourneaux même si dans l’accord, il n’est plus question de leur arrêt définitif. Ils sont mis en veille dans l’attente soit d’un redémarrage de la demande, soit de leur modernisation avec l’installation du projet Ulcos. Dans un premier temps, Mittal renvoyait à dans six ans la décision de modernisation, aujourd’hui il ne parle plus de ce délai.
Qu’est-ce qui pourrait sauver les hauts fourneaux ?
Ce qui peut durablement sauver ces outils, c’est de les conforter dans leur haut niveau de performance en installant le système Ulcos. Celui-ci a deux volets. L’un de captage du CO2 sur le haut fourneau avec une réinjection de l’oxygène dans la combustion ce qui intensifie la fusion et augmente l’efficience énergétique. Cela réduit l’émission de gaz de 15 % à 20 % et augmente la productivité d’au moins 20 %. Le deuxième volet consiste à conduire avec un gazoduc le résidu de CO2 dans un site d’enfouissement situé près de Florange dans la Meuse. La première phase était en état de commencer avant qu’ArcelorMittal n’évoque des problèmes techniques et retarde sa décision. Sur l’enfouissement, il reste des choses à vérifier notamment sur l’acceptabilité du projet.
Pourquoi ne démarre-t-on pas immédiatement la première phase d’Ulcos ?
Ulcos est un projet européen qui implique la Commission européenne, l’Etat français, des collectivités territoriales et 48 entreprises dont ArcelorMittal. Il se heurte à la politique des sidérurgistes européens qui tiennent un discours ambigu. Notre analyse, c’est qu’ils ne sont pas prêts à faire le saut vers une sidérurgie propre en Europe. Cela coûte cher et la crise est passée par là. Ils pourraient jouer la carte du chantage à l’emploi pour s’exonérer des futures contraintes environnementales. S’ils n’obtenaient pas gain de cause, ils délocaliseraient et l’Europe deviendrait dépendante pour son acier. L’enjeu environnemental et industriel est donc extrêmement important et Florange se retrouve aujourd’hui au cœur de cet enjeu.
Que compte faire la CFDT ?

bf71db0e-4048-11e2-93fd-ce039858eab4-493x328 dans ACCUEIL
La CFDT, via sa section de Florange, va se battre au sein de la commission de suivi sur les investissements et sur les dispositions sociales. De plus, on est toujours en bagarre sur les hauts fourneaux. Nous allons demander à Mittal des comptes sur ce qui justifierait leur arrêt d’un point de vue économique et sur la suspension du projet Ulcos. Nous demandons également au gouvernement de faire une évaluation du projet Ulcos dont il est cofinanceur et sur lequel il s’est réengagé, y compris par la voix du Président de la république. Nous nous battons aussi avec notre inter ArcelorMittal et notre fédération Industrial Europe pour une sidérurgie propre et d’avenir à Florange et en Europe.
Propos recueillis par Didier Blain

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Egalité Professionnelle – Parité : Lehman Sisters… vs Lehman Brothers

Posté par cfdt sncf-montpellier le 2 décembre 2012

La parité dans les entreprises est bonne pour la croissance :

Si les entreprises étaient composées d’autant de femmes que d’hommes, elles augmenteraient le PIB de la France de 7%, selon une étude qui classe la France à la 10e place en matière d’intégration des femmes dans la vie active.

S’il y avait plus de femmes dans les entreprises, la crise aurait-elle été mieux gérée voire évitée? C’est l’éternelle question à laquelle plusieurs études ont tenté de répondre. Certaines études affirment qu’employer plus de femmes améliorerait les performances boursières et financières des entreprises. D’autres, que les entreprises licencieraient moins. Une blague circule même dans les milieux financiers: «Si Lehman Brothers s’était appelé Lehman Sisters, la banque n’aurait pas fait faillite.»

Le cabinet de conseil Booz & Company s’est également penché sur la question. Il a étudié la capacité des femmes à créer de la croissance auprès de 128 pays. Il ressort de son étude intitulée «Troisième milliard», citée par Le Journal du dimanche, que le PIB de la France, comme celui de l’Allemagne, augmenterait de 7%, à compétences et expériences égales, s’il y avait autant de femmes que d’hommes dans les entreprises.

Egalité Professionnelle - Parité : Lehman Sisters... vs Lehman Brothers dans ACCUEIL meuf2

 

Celui des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la Chine de 8%, de l’Espagne, de 10%, de l’Italie, de 19%. Les meilleures progressions reviendraient à l’Inde et à l’Égypte dont les PIB grimperaient respectivement de 45% et de 56%. Selon l’étude, ce surplus de croissance créé par les femmes s’explique par une consommation des ménages qui serait dopée par les deux salaires ou encore la création d’emplois dans le domaine des services. Les femmes délégueraient par exemple à une autre personne les tâches ménagères ou la garde des enfants.

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Revendication CFDT : Cotisation syndicale récupérable aux 2/3, c’est voté au Sénat

Posté par cfdt sncf-montpellier le 1 décembre 2012

Déclaration de Marcel Grignard, secrétaire national – Cotisation syndicale et crédit d’impôts, enfin l’équité

 Le Sénat vient de voter la création d’un crédit d’impôt pour les salariés adhérents à un syndicat et qui ne sont pas imposables. Le gouvernement a annoncé son appui à cette proposition.

La CFDT se réjouit de ces décisions qui établissent enfin une équité entre les salariés. Le crédit d’impôt permettra en effet aux salariés de récupérer les deux tiers de leur cotisation syndicale qu’ils soient ou non imposables.

C’est une très ancienne revendication de la CFDT qui se concrétise. Cette mesure d’équité est aussi une incitation à rejoindre une organisation syndicale, moyen pour de nombreux salariés de défendre leurs intérêts et les intérêts collectifs des salariés dans un monde en profonde mutation.

La CFDT attend de la suite des travaux du Parlement une adoption définitive de ce projet de loi.

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Vol au dépôt de Béziers : des suspects écroués

Posté par cfdt sncf-montpellier le 1 décembre 2012

01 décembre 2012

Trois hommes, suspectés d’un vol dans le dépôt SNCF de Béziers, dans la nuit de jeudi à vendredi, ont été interpellés à Narbonne. Ecroués, ils comparaîtront lundi devant le tribunal correctionnel de Narbonne.

C’est lors d’un banal contrôle routier que les policiers de la brigade anticriminalité narbonnaise ont interpellé trois hommes circulant dans un fourgon, vendredi vers 3 h 30 du matin, à Croix-Sud à Narbonne.

Dans le véhicule, les fonctionnaires ont découvert un godet de pelle mécanique ainsi qu’une carte “essence” de la SNCF.

Un vol commis quelques heures plus tôt

De rapides investigations ont permis de faire le lien avec un cambriolage commis, quelques heures plus tôt, au dépôt SNCF de Béziers, où un fourgon-plateau et une mini-pelle ont été volés, avec la carte “essence” retrouvée sur le trio.

Le camion volé a été retrouvé chez un suspect, âgé de 29 ans, à Cuxac-d’Aude.

Comparution immédiate lundi

Après avoir été placés en garde à vue, celui-ci et ses deux complices, des Narbonnais de 20 et 28 ans, ont été déférés devant le parquet de Narbonne. Ecroués, ils seront jugés dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate, ce lundi.

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

 

Concept Valley Caraïbes |
trucs et astuces pour boucl... |
greenmarketing |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marc Champel
| rueamelie
| nomarix