• Accueil
  • > Archives pour juillet 2013

Accident de Brétigny

Posté par cfdt sncf-montpellier le 12 juillet 2013

Communiqué de la CFDT SNCF Languedoc Roussillon après l’accident de Brétigny sur Orge, sur l’intercités Paris Limoges

Toutes nos pensées accompagnent les familles dans ces moments douloureux.

La CFDT SNCF Languedoc Roussillon,  très touchée par cet accident ferroviaire, s’incline devant la douleur des victimes et des familles.

 

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Ligne Montpellier Perpignan : Report aux calendes grecques, ce qu’en pense la CFDT

Posté par cfdt sncf-montpellier le 12 juillet 2013

 

 

 

Voici un communiqué élaboré par  l ASSECO CFDT, auquel nous avons, CFDT SNCF Languedoc Roussillon, collaboré, communiqué à propos du report de la ligne Montpellier Perpignan  aux calendes grecques…


Ligne Montpellier Perpignan : Report aux calendes grecques, ce qu'en pense la CFDT dans ACCUEIL prog4048257

… Quid des travaux de la nouvelle gare de Montpellier Odysseum (coût 145 M€) , une gare fantôme qui va servir à quoi d’ici 2030? …

Il est à savoir que cette 2° gare servant au contournement Nîmes Montpellier sera livrée en 2017… soit quasi 15 ans avant 2030… Une impasse pour cette gare, une aberration pour l’écologie (fret sur autoroute engorgée), la saturation des lignes voyageurs alors même que la Commission 21 a décrété que la saturation de la ligne classique ne devrait pas intervenir avant 2030 (…elle est DEJA saturée…)

 

fichier pdf NON au report aux calendes grecques de la LGV Montpellier Perpignan

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

EURO CARGO RAIL la CFDT interpelle le Ministre des Transports/ Droit du travail

Posté par cfdt sncf-montpellier le 11 juillet 2013

fichier pdf

 

TRACT ECR JUILLET 2013

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

THALYS sera géré par SNCF et SNCB

Posté par cfdt sncf-montpellier le 11 juillet 2013

La SNCF et son homologue belge, la SNCB, ont annoncé jeudi 11 juillet la création d’une coentreprise, opérationnelle en 2015, qui leur permettra de gérer les trains Thalys assurant les liaisons entre Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne, en excluant la Deutsche Bahn allemande.

L’entreprise commune sera détenue à 60% par la SNCF et à 40% par la SNCB. La Deutsche Bahn détenait jusqu’ici 10% du capital du groupement d’intérêts Thalys mais elle lui faisait concurrence en proposant sa propre liaison Cologne-Bruxelles via les trains allemands ICE.

« Cette opération constitue une formidable opportunité pour consolider le partenariat historique entre nos deux entreprises et poursuivre le développement de la grande vitesse ferroviaire en Europe du Nord », a déclaré le président de la SNCF, Guillaume Pepy, cité par un communiqué.

« Elle donnera à Thalys les moyens d’offrir un service toujours plus attractif et performant à ses clients, et de développer son activité », a-t-il poursuivi.

6,6 millions de voyageurs depuis 1995

La création de cette coentreprise ferroviaire, décidée par les conseils d’administration belge et français, est notamment soumise à l’autorisation de la Commission européenne.

La consolidation des liens entre la SNCF et la SNCB doit « permettre de favoriser une prise de décisions plus efficace et d’améliorer le pilotage de l’activité en confiant à une structure unique l’ensemble des moyens concourant au service », précise le communiqué.

Le rapprochement entre la SNCF et la SNCB ne change rien pour Nederlandse Spoorwegen (NS), l’opérateur ferroviaire des Pays-Bas, lui aussi membre de Thalys sans être au capital.

Contactée par l’AFP, la SNCF a indiqué que NS continuerait à bénéficier du partenariat Thalys pour l’exploitation de la route Paris-Bruxelles-Amsterdam aux Pays-Bas.

Thalys a transporté 6,6 millions de voyageurs et réalisé un chiffre d’affaires de 479 millions d’euros depuis sa création en 1995.

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

 

Concept Valley Caraïbes |
trucs et astuces pour boucl... |
greenmarketing |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marc Champel
| rueamelie
| nomarix