LGV MONTPELLIER PERPIGNAN : De l’argent frais de l’Europe à injecter dans les LGV

Posté par cfdt sncf-montpellier le 29 octobre 2013

Source Midi Libre

LGV Montpellier-Perpignan : l’Europe prête à financer neuf corridors transfrontaliers

Le projet de LGV Montpellier-Perpignan va-t-il ressortir des tiroirs ?

L’Europe fixe de nouvelles priorités, prenant l’État français à contre-pied. Elle a 26 milliards d’euros à distribuer pour financer des LGV. Une annnonce faite jeudi soir à Nîmes par l’eurodéputé aquitain Alain Lamassoure, président de la commission des budgets au parlement de Strasbourg et ancien ministre.

Alain Lamassoure était invité par son homologue gardois Franck Proust à disserter sur l’Europe et les entreprises devant un parterre de responsables économiques. La rencontre était organisée par l’Interconsulaire du Gard, jeune structure qui réunit la chambre de commerce de Nîmes, celle d’Alès, la chambre de métiers et la chambre d’agriculture du Gard.

Le tronçon Bordeaux-Pays Basque réinscrit au rang des priorités nationales

Alain Lamassoure a révélé que le gouvernement français a discrètement réinscrit, il y a trois jours à peine, dans le calendrier des lignes TGV prioritaires à réaliser, le tronçon Bordeaux-la frontière espagnole, le long de la façade atlantique. Or la réalisation de cette ligne avait été reportée au-delà de 2030, par le gouvernement Ayrault durant l’été, tout comme le tronçon tant attendu Montpellier-Perpignan, les caisses de l’État étant exsangues.

26 milliards d’euros pour un réseau de transport européen

Pourquoi un tel revirement, a demandé Alain Lamassoure ? « Parce que Bruxelles, il y a quinze jours, a décidé de consacrer 26 milliards d’euros entre 2014 et 2020 à l’édification d’un réseau de transport européen, prenant la France à contre-pied. Cette somme, trois fois plus élevée que celle de la période précédente (2008-2014), sera exclusivement consacrée au financement de neufs projets de réseaux de transports transfrontaliers. »

Neuf « corridors européens » de lignes ferroviaires à grande vitesse

Il s’agit de neuf « corridors européens » de lignes ferroviaires à grande vitesse qui seront financés jusqu’à hauteur de 40 % par l’Europe. Parmi ces axes stratégiques de l’UE, deux concernent le Sud de la France : le TGV Paris-Bordeaux-Madrid et le TGV Paris-Montpellier-Perpignan-Barcelone-Madrid.

Changer les priorités françaises

« Dès que nous l’avons appris, en Aquitaine, nous avons dit au gouvernement de changer les priorités françaises pour ne pas perdre l’argent de l’Europe et nous venons d’obtenir que la ligne atlantique soit réinscrite dans les priorités nationales », a expliqué Alain Lamassoure. Une bonne nouvelle pour l’Aquitaine, a-t-il dit, et – « mais cela dépend de vous » -, une bonne nouvelle aussi pour le Languedoc-Roussillon, si les élus régionaux arrivent à convaincre le gouvernement d’en faire autant pour le tronçon Montpellier-Perpignan.

« Vous avez davantage d’arguments à faire valoir que nous n’en avons eu, en Aquitaine, pour plaider votre cause auprès du gouvernement, car vous êtes en avance sur nous du point de vue des études et parce que vous avez déjà Barcelone-Perpignan », a conclu Alain Lamassoure.

LE DÉPUTÉ EUROPÉEN FRANCK PROUST PRESSE BOURQUIN D’AGIR
Le député européen nîmois Franck Proust réagit à l’annonce surprise d’Alain Lamassoure. « Nous avons abordé le sujet ce matin, en préfecture du Gard, où se tenait un comité du chantier de contournement Nîmes-Montpellier ». « J’écris immédiatement au président du conseil régional, Christian Bourquin. Il faut vite que nous montions tous à Paris, quels que soient les bords politiques, les élus de la région, les députés, les sénateurs, les présidents des conseils généraux, les présidents des chambres économiques… pour demander la réinscription du tronçon Montpellier-Perpignan dans le calendrier des priorités nationales.

Des crédits européens jusqu’à 40 %

Quand on voit nos amis Aquitains,il est clair que la situation n’est pas immuable. Et je suppose que Bourquin a autant de pouvoir, à Paris, que les élus du Pays Basque. Nous avons la possibilité de bénéficier d’une manne de Bruxelles tout à fait considérable puisqu’elle peut aller jusqu’à 40 % des coûts. Il serait incompréhensible qu’on passe à côté de cette chance. »

Publié dans ACCUEIL | 2 Commentaires »

Vidéo Petit Cheminot : A voir !

Posté par cfdt sncf-montpellier le 22 octobre 2013

VIDEO réalisée par UAICF Gare de SETE Bravo à toute l’équipe

 

 

 

C’est ici : Vidéo : Petit cheminot

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Fin du conflit à EUROCARGORAIL ECR

Posté par cfdt sncf-montpellier le 21 octobre 2013

 

fichier pdf ECR la CFDT a appelé à la reprise du travail

 

Fin du conflit à EUROCARGORAIL ECR  dans ACCUEIL ecr_logo

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Qui sont les adhérents de la CFDT en France?

Posté par cfdt sncf-montpellier le 21 octobre 2013

 

 

 

868 601 adhérents dont 47% de femmes

 

Toutes les réponses ici :

 

Qui sont les adhérents de la CFDT en France? dans ACCUEIL bwowcbwcaaej1bh.jpg-large

 

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

DP MEDICO SOCIAL

Posté par cfdt sncf-montpellier le 3 octobre 2013

Ghislaine BONNIEU est notre DP nationale, elle est infirmière sur la Région Languedoc Roussillon.

Voici le compte rendu des dernières  DP médico social :

 

fichier pdf Compte rendu DP – 12 septembre 2013

 

Si vous avez des interrogations avant les prochaines DP, contactez nous à cfdt.sncf@free.fr ou au 561.076 Ghislaine BONNIEU

 

DP MEDICO SOCIAL dans ACCUEIL medecin

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

le verbatim hebdo : « j’en ai assez du syndicalisme de la désespérance »

Posté par cfdt sncf-montpellier le 18 septembre 2013

C’est Laurent berger qui s’exprime ainsi :

 

Le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger défend le projet de loi sur l’avenir des retraites, une réforme qu’il juge « équilibrée », et s’en prend au « syndicalisme de la désespérance », dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France de mercredi.

« J’en ai assez du syndicalisme de la désespérance. Quand on obtient ce qu’on demande, on l’assume. Et l’on ne va pas chercher ailleurs des motifs d’insatisfaction », affirme Laurent Berger.

Le numéro un de la CFDT explique pourquoi il juge « équilibrée » cette réforme censée garantir l’avenir du système des retraites, qu’examine mercredi le Conseil des ministres. « Nous nous sommes battus pour limiter la casse. On a ainsi obtenu que le calendrier de l’allongement de la durée (de cotisation, NDLR) ne soit pas appliqué en 2020, mais progressivement jusqu’en 2035.

L’augmentation de la CSG, voulue au départ par le gouvernement, qui était aussi une de nos lignes rouges, a été enterrée », justifie Laurent Berger, qui évoque également les mesures prévues sur la pénibilité.

Il souhaite que le report de six mois de la revalorisation des pensions de retraite ne soit pas appliqué aux retraités qui touchent de petites pensions. Pas entendu par le gouvernement sur ce point, il annonce que son syndicat va « faire pression auprès des députés ».

 

 

le verbatim hebdo :

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Accident de Brétigny

Posté par cfdt sncf-montpellier le 12 juillet 2013

Communiqué de la CFDT SNCF Languedoc Roussillon après l’accident de Brétigny sur Orge, sur l’intercités Paris Limoges

Toutes nos pensées accompagnent les familles dans ces moments douloureux.

La CFDT SNCF Languedoc Roussillon,  très touchée par cet accident ferroviaire, s’incline devant la douleur des victimes et des familles.

 

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

Ligne Montpellier Perpignan : Report aux calendes grecques, ce qu’en pense la CFDT

Posté par cfdt sncf-montpellier le 12 juillet 2013

 

 

 

Voici un communiqué élaboré par  l ASSECO CFDT, auquel nous avons, CFDT SNCF Languedoc Roussillon, collaboré, communiqué à propos du report de la ligne Montpellier Perpignan  aux calendes grecques…


Ligne Montpellier Perpignan : Report aux calendes grecques, ce qu'en pense la CFDT dans ACCUEIL prog4048257

… Quid des travaux de la nouvelle gare de Montpellier Odysseum (coût 145 M€) , une gare fantôme qui va servir à quoi d’ici 2030? …

Il est à savoir que cette 2° gare servant au contournement Nîmes Montpellier sera livrée en 2017… soit quasi 15 ans avant 2030… Une impasse pour cette gare, une aberration pour l’écologie (fret sur autoroute engorgée), la saturation des lignes voyageurs alors même que la Commission 21 a décrété que la saturation de la ligne classique ne devrait pas intervenir avant 2030 (…elle est DEJA saturée…)

 

fichier pdf NON au report aux calendes grecques de la LGV Montpellier Perpignan

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

EURO CARGO RAIL la CFDT interpelle le Ministre des Transports/ Droit du travail

Posté par cfdt sncf-montpellier le 11 juillet 2013

fichier pdf

 

TRACT ECR JUILLET 2013

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

THALYS sera géré par SNCF et SNCB

Posté par cfdt sncf-montpellier le 11 juillet 2013

La SNCF et son homologue belge, la SNCB, ont annoncé jeudi 11 juillet la création d’une coentreprise, opérationnelle en 2015, qui leur permettra de gérer les trains Thalys assurant les liaisons entre Paris, Bruxelles, Amsterdam et Cologne, en excluant la Deutsche Bahn allemande.

L’entreprise commune sera détenue à 60% par la SNCF et à 40% par la SNCB. La Deutsche Bahn détenait jusqu’ici 10% du capital du groupement d’intérêts Thalys mais elle lui faisait concurrence en proposant sa propre liaison Cologne-Bruxelles via les trains allemands ICE.

« Cette opération constitue une formidable opportunité pour consolider le partenariat historique entre nos deux entreprises et poursuivre le développement de la grande vitesse ferroviaire en Europe du Nord », a déclaré le président de la SNCF, Guillaume Pepy, cité par un communiqué.

« Elle donnera à Thalys les moyens d’offrir un service toujours plus attractif et performant à ses clients, et de développer son activité », a-t-il poursuivi.

6,6 millions de voyageurs depuis 1995

La création de cette coentreprise ferroviaire, décidée par les conseils d’administration belge et français, est notamment soumise à l’autorisation de la Commission européenne.

La consolidation des liens entre la SNCF et la SNCB doit « permettre de favoriser une prise de décisions plus efficace et d’améliorer le pilotage de l’activité en confiant à une structure unique l’ensemble des moyens concourant au service », précise le communiqué.

Le rapprochement entre la SNCF et la SNCB ne change rien pour Nederlandse Spoorwegen (NS), l’opérateur ferroviaire des Pays-Bas, lui aussi membre de Thalys sans être au capital.

Contactée par l’AFP, la SNCF a indiqué que NS continuerait à bénéficier du partenariat Thalys pour l’exploitation de la route Paris-Bruxelles-Amsterdam aux Pays-Bas.

Thalys a transporté 6,6 millions de voyageurs et réalisé un chiffre d’affaires de 479 millions d’euros depuis sa création en 1995.

Publié dans ACCUEIL | Pas de Commentaire »

12345...20
 

Concept Valley Caraïbes |
trucs et astuces pour boucl... |
greenmarketing |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Marc Champel
| rueamelie
| nomarix